Chien bleu

Chiem bleu

Una de les moltes coses que m’agraden del Martí i del Sergi a l’escola és quan tornen feliços amb un llibre a la mà (de vegades fa més bulto el llibre que ells) i, que ells mateixos han escollit a la biblioteca del centre.

“Chien bleu” ens ha captivat els cors dels grans i dels petits pels intensos colors de les il·lustracions i per la simpatia del text.

El Martí va a la biblioteca els dilluns i el Sergi hi va els divendres a la tarda. Tots dos estan a classe de “Moyenne Section”.

Em fa gràcia el segell dels llibres, mireu:

“ÉCOLE MATERNELLE

du CO-PRINCE Français

ANDORRE-la-VIEILLE”

“Charlotte a un ami qui n’est pas comme les autres. C’est un chien au pelage bleu et aux yeux verts brillants comme des pierres précieuses. Il vient la voir tous les soirs. Charlotte aimerait le garder mais sa maman s’y oppose. C’est alors qu’elle se perd dans la forêt.

Nadja est née en 1955 à Alexandrie en Egypte, d’une mère russe peintre et d’un père libanais médecin. Son enfance au Liban et en région parisienne n’a rien d’ordinaire : pas d’école mais des cours par correspondance jusqu’à l’âge de 13 ans, et surtout des histoires racontées et dessinées par sa mère, Olga Lecaye. En 1989, avec “Chien bleu”, un album aux gouaches fauves, Nadja obtient le prix “Totem” du Salon du livre de jeunesse de Montreuil. Bien d’autres albums suivront, qui innovent un style expressionniste dans ses peintures pleine page. Elle aime aussi faire des livres avec son fils, Raphaël Fejtö, et son frère, Grégoire Solotareff; ensemble, ils ont réalisé des parodies de contes célèbres. Nadja a aussi publié des albums et des histoires dans la collection Mouche, (la célèbre série des Momo) pour les petits et les moins petits. Pour les grands, elle a aussi écrit des romans graphiques, “Comment faire des livres pour enfants”, “Celles que j’ai pas fumées” (Cornélius) et “Le menteur” (Denoël Graphic). Elle réunit les jeunes et les moins jeunes lecteurs en racontant (dans la collection Mouche), par la voix survoltée de ses fées inspectrices, des contes finis, des histoires littéraires et nos histoires à tous, un «peu comme dans une ballade». Une ballade des gens heureux portant des lunettes noires et à la langue bien pendue, entêtante et amicale, revendicatrice et terriblement encourageante. Elle vit à Paris où elle partage son temps entre peinture et illustration.”

Anuncis

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s

%d bloggers like this: