Erik Truffaz – In Between (Blue Note) – Un valor segur

“In Between” (finals octubre 2010) és l’onzè àlbum del trompetista Erik Truffaz.

Una vegada més aquesta proposta és molt bona.

Aquest coure que de vegades sona com una guitara elèctrica és magistral.

L’obra és completa i com sempre innova.

La cantant Sophie Hunger dóna a un parell de temes un to agradable.

Un disc lent, fosc i melancòlic absolutament recomanable.

Per fer-vos-en una petita idea podeu entrar a la pàgina web oficial de l’artista: eriktruffaz.com (short preview).

Tracklist del CD:

1. The Secret Of The Dead Sea.
2. Let Me Go! feat. Sophie Hunger.
3. Mechanic Cosmetic.
4. Fujin.
5. Dirge feat. Sophie Hunger.
6. In Between.
7. Lost In Bogota.
8. Balbec.
9. BC One.
10. Les Gens Du Voyage.
11. Giuseppe.
12. Dead Sea Stones.

«La lune rousse inonde la ville comme si elle craignait que l’ocre des façades ne s’estompe au lever du jour. Sa présence toute en nuance nous accompagnera lors de ces séances où nous naviguons parfois en pleine mer et sans boussole. Nous amenons quelques thèmes très vite déstructurés, parfois détruits, tel des puzzles sonores que nous reconstruisons pas à pas. Benoit Corboz au clavier, son matériel est du reste impressionnant: un orgue Hammond trafiqué, parfois même muselé avec des touches scotchées, un Leslie débridé, un fender…et un piano. Alors que Marcello apprivoise le banjo et ressort sa contrebasse, Marc règle sa batterie à la recherche de l’improbable.

La visite de Sophie Hunger est comme une brise fraiche et légère épousant les reliefs du studio. La lenteur prend tout son sens, nous cessons de courir après les sons et découvrons l’usage du silence.»

Erik Truffaz

Erik Truffaz, l’heteròclit

Anuncis

2 Respostes

  1. Pourtant c est bien elle qui nous revient ici plus resolue que jamais mettant au rebut sa touchante reserve d alors .La lecture de quelques interviews de la chanteuse suffit a eclairer sur ses intentions. Et les larmes qu elle nous arracherait sur D red en dialecte suisse-allemand ne contrediront pas cette impression. Alors que dire de son interpretation toute en sobriete de Le vent nous portera le titre de Noir Desir ?

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s

%d bloggers like this: